L’écurie F1 de Red Bull, pas fort!

Aston Martn Red Bull Racing

Le jeune pilote Max Verstappen partait de la pôle position au Grand Prix de Hongrie. Tout allait bien pour lui. À un certain moment donné il avait 18 secondes d’avance sur le pilote derrière lui, Lewis Hamilton.

Mais on ne sait pas par quel crampe au cerveau son stratège de course chez Red Bull a pu lui faire perdre cette course.

Quelle désolation!

Pas fort Red Bull!

L’art d’écoeurer un jeune pilote talentueux qui a tout pour devenir champion du monde… sauf un bon stratège de course.

Quand Hamilton a sorti pour changer ses pneus, Verstappen aurait dû faire la même chose.

Mais non, on l’a laissé moisir en piste avec des pneus usés et Hamilton a pu gruger son avance et aller dépasser Verstappen pour se procurer une autre victoire.

Comment un amateur de course F1 peut réagir en voyant une telle désolation. La Red Bull de Verstappen se comportait si bien en piste. Son stratège de course a tout gâché. De l’amateurisme au plus au point.

À la fin de la course, Verstappen en bon gentleman a répondu à la question qui lui a été posée, à savoir comment se fait-il que Hamilton ait pu aller le rejoindre et le dépasser.

« J’avais un problème d’adhérance avec ma voiture ».

De toute évidence, quel bon gentleman. Il  a été politically correct. Jamais un dutchman n’aurait dit qu’il a été couillonné par son stratège de course qui a pris une mauvaise décision.

Le grand cirque de la F1 prend une pause de 3 semaines.

Espérons que Red Bull pourra régler sa faiblesse en gestion de course durant ces trois semaines.

Pendant ce temps en piste, le coéquipier de Verstappen, le Franças Pierre Gasly, se classe très loin de Verstappen et ne lui est d’aucune utilité.

Vraiment Red Bull fait face à des démons qu’elle devra régler rapidement si elle veut rattraper Mercedes au classement des constructeurs, il ne reste que neuf courses au championnat 2019.

Laisser un commentaire