Pas fort, La Presse !

Pas fort La Presse !

Placé une photo du président américain comme s’il vociférait à la une de La Presse, tout en titrant une nouvelle comme de quoi il est la personne la moins raciste au monde, ce n’est pas fort La Presse.

La Presse n’est-elle pas là pour informer?

Or, cette nouvelle, n’en est pas une, c’est le président américain qui rapporte qu’il n’est pas raciste.

En plus, ce n’est pas un article maison de La Presse, mais simplement un article de l’agence France-Presse.

En quoi cela est une nouvelle si importante à comparer à d’autres mises plus bas dans la page?

Nous avons une petite idée du pourquoi.  La Presse est présentement en quête d’argent au prêt du fédéral. Ils ont dû se dire qu’avec une telle nouvelle, en gros, à la une de leur site web, ça plairait au gouvernement de Justin Trudeau.

Bien voilà!

Il est là le problème.

C’est à cause de ce genre de nouvelle que l’électorat fuit. L’électorat veut être informé, pas connaître les humeurs du président du pays voisin.

Qu’en est-il des humeurs du premier ministre du Québec, de celui de l’Ontario ou du premier ministre du Canada?

Non, on nous parle du président des États-Unis.

La Presse aime ridiculisé Donald Trump, mais ils devraient se rappeler d’une chose, les canadiens n’ont pas le droit de vote aux élections américaines.

Ensuite, l’autre raison pourquoi La Presse quémande de l’argent c’est que son contenu intéresse peu.

Ensuite, son format papier a disparu par pur égocentrisme. Si, ils avaient adapté leur format papier comme Le Soleil de Québec l’a fait, ils auraient pu maintenir, voire, augmenter leur électorat. Un journal format Journal de Montréal ou Journal de Québec ça se lit bien dans un McDonald’s, dans un Tim Hortons ou dans un transport en commun. Pas La Presse papier.

La Presse a disparu du papier et bientôt, La Presse disparaîtra complètement car son modèle ne fonctionne plus.

Pas fort La Presse, à mort La Presse !

 

2 commentaires sur “Pas fort, La Presse !”

  1. La Presse papier je m’en servais dans le fond de ma litière à chat. Et, quand mon chat à commencer à ne plus faire dans sa litière, j’ai compris que La Presse était devenue de la simple merde qui faisait peur à mon chat.

    Presqu’au même moment ils ont cessé d’imprimer.

  2. La Presse… ça n’a jamais été bien fort et ils sont responsables de tous les gouvernements Libéraux élus au Québec.

    Depuis que monsieur magouille Desmarais est décédé le journal papier est mort.

Laisser un commentaire